En tandem sur les routes d'Amérique centrale !

02 juillet 2010

Après le Vénézuela, retour en France !

Comme convenu, nous avons traversé la frontière du Vénézuela en bus et rejoint Caracas, non sans mal car le chauffeur n'acceptait pas notre tandem dans la soute... Finalement, tout s'est bien passé et arrivés à la capitale bien en avance pour notre vol, nous avons décidé de partir explorer un peu le pays. On rêvait de voir le Salto Angel, la plus haute chute d'eau au monde alors nous nous sommes embarqués dans une aventure exceptionnelle !

Après une nuit de bus, nous avons survolé lac, collines et tepuys (des monts tabulaires) pour rejoindre Canaïma. De la plage puis sur la lagune en pirogue, nous avons admiré les chutes ! Plus loin, nous avons découvert le Salto Sapo, une grande chute d'eau derrière laquelle il est possible de passer sur un étroit sentier. Nous sommes sortis de là trempés. Enfin, après 4h de pirogue à remonter une rivière agitée, à observer le paysage verdoyant et à nous emmitoufler dans nos Kway lors de la pluie battante, nous avons atteint le sompteux Salto Angel. Nous avons réellement été émerveillés par cette nature sauvage, tant pour la chute que pour tout ce qui l'entoure ! Et après cette grande bouffée d'oxygène, nous sommes retournés à Caracas.

Nous avons donc passé 3 jours au total dans cette grande ville. Tucaya, le tour opérateur avec lequel nous sommes partis vers le Salto Angel, nous a permis de laisser nos bagages volumineux dans leurs bureaux. Par chance, nous avons trouvé 2 cartons de vélo dans une boutique voisine et nous avons ainsi pu en concevoir un grand pour notre cher tandem. Par ailleurs, nous avons été accueillis par Anne, une française expatriée avec sa famille au Vénézuela depuis 4 ans. Ainsi, nous avons pu faire le plein d'énergie avec de bonnes nuits et surtout, nous en avons appris beaucoup de ce pays et de l'expérience de vie à l'étranger.

P1100670___1

A bord d'un coucou, envol vers la grande savane.

P1100688___2

Nous sommes aux premières loges...

P1100690___3

...pour une vue spectaculaire !

P1100706___4

On découvre les tepuys : monts tabulaires spécifiques au Vénézuela.

P1100717___5

Au bord de la lagune de Canaïma où l'eau est de couleur coca.

P1100740___6

Les chutes de Canaïma.

P1100747___7

Le Salto Sapo derrière lequel nous passons en nous faisant bien tremper.

P1100759___8

Au dessus du Salto Sapito.

P1100770___9

Au dessus du Salto Sapo.

P1100837___10

De nombreuses chutes dégoulinent du haut d'un tepuy.

P1100841___11

4h de pirogue pour rejoindre le Salto Angel !!!

P1100856___12

Le voici !

P1100891___13

D'une hauteur de 979m (soit 3 fois la tour Eiffel), le Salto Angel est la chute d'eau la plus haute du monde !

P1100902___14

Une fois la pirogue écopée, on quitte notre campement et le majestueux Salto Angel.

P1100904___15

On marche un peu à travers la savane, tandis que le pilote tente de passer les rapides en pirogue.

P1100908___16

Empaquetage du tandem à Caracas.

P1100918___17

Chez Anne qui nous accueille et avec qui nous discutons longuement de la vie d'expat !

Et nous voici prêt pour le retour en France. Envol le 24 juin pour Paris. A l'arrivée, après une nuit blanche dans l'avion, il s'agit de remonter le tandem, d'enfiler nos cyclistes dans les toilettes et surtout de sortir de l'aéroport en évitant d'emprunter les bretelles d'autoroutes et de nous faire arrêter par les flics. En effet, nous apprenons qu'il est strictement interdit de circuler là à vélo... mais comment faire ? On s'en sort rapidement et nous voici sur les routes de France, cap sur le nord. Après 3 jours de vélo, on arrive le 27 juin midi dans la banlieue de Lille où nous retrouvons avec grande joie nos familles et amis. Après un superbe pique-nique et une bonne détente sous le soleil, nous roulons vers la Grand'Place de Lille, accompagnés par 33 vélos ! Merci encore à tous ceux présents ce dimanche pour cette superbe journée !!!

P1100920___18

A Paris Roissy CDG, on remonte le tandem pour quitter l'aéroport à vélo.

P1100922___19

Premier diner à la française.

P1100925___20

Les champs ont bien changé depuis que nous les avons quittés en janvier.

P1100926___21

Diner avec Henri et Gabrielle qui traversent la France à vélo !

P1100969___25

Arrivés dans le nord, retrouvailles chaleureuses avec famille et amis.

P1100961___24

On profite du soleil au bord de l'étang de la base de loisirs de Willems.

P1100953___22

Et on partage un grand pique-nique.

P1100950___23

Merci à Alex et "Green is better" pour les délicieuses salades !

IMGP4928___26

Enfin, accompagnés d'une trentaine de vélos, nous rejoignons la Grand' Place de Lille.

IMGP4922___27

Beaucoup d'émotions pour ces derniers tours de roues... Nous sommes à la fois tristes et heureux d'achever ce grand périple !

Posté par appeldairtandem à 14:57 - - Commentaires [4]

17 juin 2010

Enter mer et désert !

A nouveau sur nos selles, nous longeons la cote Caraibes de Carthagene jusque la frontiere venezuelienne. En 2 semaines, nous alternons plusieurs jours de velo avec plusieurs jours de repos afin de découvrir cette jolie région de Colombie. Et par chance, nous passons bien souvent entre les gouttes car il pleut chaque fois que nous ne roulons pas !

Nous faisons d'abord étape a Taganga, un petit village de pecheurs pres de Santa Marta. L'endroit est tres beau mais un peu trop touristique. Nous poursuivons ensuite jusqu'au parc national de Tayrona ou nous rencontrons Marie et Simon, un couple de francais qui voyage a vélo en Amérique du sud. Nous accrochons tout de suite et passons de nombreuses heures a discuter de nos expériences respectives. A Tayrona, nous découvrons également les jolies plages et, apres une ballade a dégouliner dans la foret humide, un petit village abandonné par les indiens Kogui.

Cap ensuite vers la péninsule de Guajira, une région totalement désertique au nord-est du pays. Les routes sont planes et rectilignes, le vent est souvent de face et les cactus sont omniprésents. On s'installe pour quelques jours a Uribia, capitale indigene de Colombie (car nombreux sont les indiens Wayuu qui vivent dans cette région). De la, on part en expédition au Cabo de la Vela. Les pistes de sable étant difficilement reconnaissables apres une averse, on préfere s'y rendre en 4x4 pour eviter de s'y perdre. On atteint alors un petit village perdu entre le désert et la mer et bien secoué par le vent qui souffle 365jours par an.  Lieu idéal pour la voile, Emeric trouve a louer du matériel de kite surf et s'éclate sur l'eau ! A vélo, nous irons ensuite découvrir Manaure, village sur la cote connu pour ses salines.

Hier, nous avons roulé pour la derniere fois sur le continent. En effet, nous voici a la frontiere du Vénézuela. Et parce que ce pays s'avere bien trop dangereux a vélo, on préfere éviter de prendre des risques. A notre grande tristesse, nous poursuivons donc en bus jusque Caracas d'ou est prévu notre vol de retour pour la France.

Nous nous appretons donc a quitter la Colombie puisque nous passons la frontiere du Vénézuela cet apres-midi. Nous avons vraiment adoré ce pays dont nous garderons un souvenir mémorable, notamment pour la gentillesse des colombiens et pour les succulents jus de fruits frais !

P1100446___1

Il fait si chaud... On a trop soif...

P1100454___2

Paysage aride en bord de mer.

P1100466___3

Petite crique a coté du village de Taganga.

P1100469___4

Vente sur la plage aprés une belle peche.

P1100474___5

On salive déja a l'idée du bon jus de fruits frais qu'on va déguster...

P1100478___6

Rando avec Marie et Simon dans la jungle !

P1100480___7

Chemin pour atteindre le village perdu.

P1100487___8

Une de belles plages du parc national de Tayrona.

P1100502___9

Nuit en hamac.

P1100510___10

Fiers de nos 5000 km parcourus depuis le départ !

P1100514___11

Une femme Wayuu, sur la péninsule de Guajira.

P1100526___12

Les longues routes interminables, vent dans le nez...

P1100541___13

Heureux de trouver un peu d'eau douce dans cette région ou toutes les réserves sont salées.

P1100544___143

P1100547___15

On roule en plein désert.

P1100561___16

Expédition en 4x4 pour le Cabo de la Vela.

P1100577___17

A l'extreme nord du continent sud américain.

P1100602___18

P1100606___19

Session de kite surf pour Emeric qui profite de ce spot de reve !

P1100611___20

Petit village...

P1100624___21

...de pecheurs.

P1100647___23

Extraction de sel a Manaure.

P1100655___24

P1100664___25

Les salines.

P1100667___26

Posté par appeldairtandem à 00:08 - - Commentaires [4]
02 juin 2010

Passage en Colombie à la voile !

Après avoir visité les écluses du canal de Panama, nous avons roulé le long de ce canal pour traverser le Panama en largeur, de l'océan Pacifique à l'océan Atlantique en une journée. Et de Puerto Lindo, sur la côte Caraïbes, nous avons embarquer à bord du voilier Minorca pour une croisière inoubliable, cap vers la Colombie ! A notre grande surprise, nous nous sommes retrouvés sur le bateau avec un autre tandem... Nous avons en effet rencontré une famille de cyclovoyageurs anglais : Sean, Ingrid et Kate, leur fille de 9ans. Après 11mois de voyage depuis l'Alaska jusqu'au Panama, ils poursuivent à présent vers Ushuaia. Quelle idée géniale de vivre cette aventure en famille !

Après une première journée de navigation, nous avons rejoint les îles San Blas. Un petit paradis que nous avons eu le plaisir d'apprécier pendant 2 jours complets ! Au programme : navigation d'île en île, snorkeling, kayak, baignade dans les eaux cristalines, pêche de délicieux poissons parfaitement cuisinés par Steven et Sara (nos adorables capitaine et mousse), visite de villages et rencontre de familles kunas... Que du bonheur !!!

Ensuite, nous avons navigué pendant 3 jours et 2 nuits vers la Colombie ! Perdus en plein coeur de l'océan, nous avons eu la chance de voir plein de dauphins qui s'amusaient avec la proue du bateau ! Puis dans la nuit, par une nuit de pleine lune, on a vu des orques...

Nous sommes enfin arrivés à Carthagène. Et depuis 3 jours déjà, nous explorons la ville coloniale, ses petites rues charmantes et ses marchés colorés ! Il fait très chaud et humide. Nous avons droit à une averse quotidienne (alors que  nous n'en avons pas eu une de toute la croisière)... Nos premières impressions de la Colombie sont excellentes alors nous avons hâte de voir ce que nous  réserve la suite ! En effet, les gens sont souriants et adorables. On apprécie les rues animées par les vendeurs ambulants, les étales de fruits succulents, la musique dans chaque maison et surtout les superbes balcons fleuris de Carthagène ! Nous reprenons la route demain, direction la péninsule de la Guajira en longeant la côte Caraïbes.

P1090779___1

Petite pause en attendant que la pluie se calme...

P1090792___2

Comme les routes, les marécages sont inondés !

P1090872___3

Voici Minorca, le voilier avec lequel nous avons fait la traversée Panama - Colombie.

P1090860___4

A bord, une famille de 3 autres cyclistes avec entre autre, un tandem !!!

P1090848___5

Splendide mer des Caraïbes.

P1090992___6

L'archipel des San Blas, qui compte 380 îles et îlots, se trouve sur notre parcours...

P1090900___7

Village de Kunas dans les San Blas.

P1090894___8

Femme Kuna en habit traditionnel.

P1090917___9

Petite fille trop choute ! ;-)

P1090937___10

De longues heures passées à concevoir ces magnifiques bracelets de perle qui ornent les bras et jambes de ces femmes kunas.

P1100075___11

Tous leurs déplacements se font en pirogue.

DSCF5981___12

Notre équipe pour la croisière !

P1090989___13

Atelier découpage de branches de cocotier...

P1100202___14

... pour bricolage sur le voilier !

IMG_3544___15

Nous tous sur le bateau !

IMG_3540___16

Et nous ne sommes plus les seuls avec nos étranges traces de bronzage !

P1100047___17

L'eau cristalline...

P1090956___18

Jolie voile en patchwork !

P1100027___19

P1100285___20

On savoure les couchers de soleil...

IMG_3556___21

Le capitaine et sa petite mousse !

P1090988___22

Nous, trop heureux !

P1100035___23

Atelier cuisine.

P1100142___24

Apéro sur la plage !

P1100150___25

Puis dîner avec la famille kuna qui vit sur cette île.

P1100163___26

Belle soirée grâce à leur chaleureux accueil !

P1100233___27

Emeric découpe le poisson, fraîchement pêché !

P1100253___28

Les dauphins nous accompagnent dans notre traversée !

P1100300___29

Et voici qu'au loin, on apercoit Carthagène ! 

P1100315___31

Puis la vieille ville coloniale plus charmante que ses buildings !

P1100316___32

Nos amis cyclovoyageurs en famille ! 

P1100377___33

Heureux de retrouver tant de vendeurs ambulants dans les rues !

P1100397___34

Carthagène, une ville coloniale magnifique !

P1100433___35

Des pêcheurs qui tirent un énorme filet... (qu'on imagine car une averse nous empêche de rester, tant on se fait tremper !)

Posté par appeldairtandem à 01:57 - - Commentaires [6]
20 mai 2010

Passage en Amerique du sud !

Après les îles de Bocas del Toro, nous avons rejoint la côte atlantique en ferry puis roulé en direction de la côte pacifique. Pour cela, il fallait traverser la cordillière et nous en avons bien bavé ! Déjà, parce qu'ici, c'est le début de la saison des pluies ! Et vu les trombes d'eau, mieux vaut patienter au sec... alors les pauses récurrentes nous cassent un peu dans notre rythme. Ensuite, parce que nous avons du franchir des murs ! et oui les dénivelés sont impossibles, les voitures peinaient sur la première vitesse tandis que nous dégoulinions comme jamais, le corps entier crispé pour éviter de perdre l'équilibre ! Après avoir grimpé pendant 3 heures sur des kilomètres, plusieurs ouvriers travaillant sur la route nous ont donné quelques indications pour la suite... ce qui nous a reboosté dans un premier temps puis, la tête dans les nuages, après 10 avis totalement contraire, à ne plus savoir où on se situe sur la carte, gros craquage ! Clarisse baisse les bras alors qu'Emeric terminerait bien... Et voilà l'inconvénient du tandem : on ne peut pas se séparer ! On décide alors de s'arrêter là et on stoppe le premier bus pour rejoindre la Panaméricaine. Ni une, ni deux, Patrick est sur le toît et nous bien au chaud... C'est alors, qu'après 2 kilomètres, commence la longue descente !!! Quelle déception ! D'avoir craqué à 2km du sommet... On regarde les paysages défilés avec une grosse boule dans la gorge ! Pour finir cette journée difficile, on se fait déposer dans un village sans hébergement... On est pourtant épuisés, rêvant d'une douche et d'un lit. Heureusement, on trouve rapidement une famille qui accepte de nous accueillir dans leur jardin !

P1090408___1

Les petits bateaux...

P1090417___2

...face aux plus gros !

P1090424___3

De belles rencontres sur la route !

P1090430___4

Diner pasta dans notre chambre avant la grande étape de montagne.

P1090434___6

Début de la saison des pluies...

P1090439___7

Dans une ascension impossible, on craque pour finir en bus... les malheureux 2 km qu'il nous restait !

P1090451___8

Accueilis dans le jardin d'une famille.

P1090455___9

Le petit Daniel, curieux et hyper actif, ne nous offre pas une seconde de repos...

Après cette étape de montagne, nous retrouvons rapidement notre rythme de croisière mais avons encore du mal à nous remettre de notre grande fatigue. Nous longeons à présent la côte en direction de la capitale. Quelques passages de piste avec des dénivelés bien plus raisonnables et nous faisons étape à l'Art Lodge. Petit paradis sur terre, nous allons y refaire le plein d'énergie ! Sur une petite île du Pacifique, nous sommes accueillis par Yves et Valérie, un couple d'artistes francais qui vivent là depuis 5ans. Nous passons 3 jours à papoter avec eux, découvrir leur lodge, visiter le village de pêcheurs, nous baigner sur une superbe plage de sable blanc, bouquiner, nous régaler des bons petits plats et notamment des énormes crevettes et du succulent fondant au chocolat de Valérie !

P1090456___10

Sur la route, un poissonier !

P1090466___11

Camping dans le jardin d'un hôtel et douche décrassage au bord de la piscine !

P1090484___12

Notre installation moustiquaire pour éviter de mourir de chaud sous la tente ou dévorés par les 'stiques!

P1090496___13

P1090505___14

Le long de la côte pacifique.

P1090507___15

P1090510___16

On ne se lasse pas d'observer ce cowboy qui manie son lassau à la perfection...

P1090519___17

Réparation d'un filet de pêche.

P1090521___18

Embarquement pour l'île de Gobernadora où se trouve l'Art Lodge.

P1090538___19

Ballade avec Valérie dans le petit village de pêcheurs.

P1090566___20

P1090578___21

De longues heures à discuter avec Yves et Valérie.

P1090594___22

Apprentissage du tissage de coco dans l'atelier de Valérie.

P1090609___23

P1090610___24

Un lodge ouvert sur la nature !

P1090627___25

Plage de rêve, déserte et accessible en bateau.

P1090649___26

Et nous quittons Yves et Valérie avec des souvenirs plein la tête !

Ayant rejoint la côte, il nous reste à présent 4 jours de vélo pour atteindre la capitale. Nous roulons à vive allure, continuons de nous vider en eau tant il fait chaud et humide. Lors d'une journée de recensement national, auquel nous sommes également obligés de participer, nous sommes heureux de rouler quasi seuls sur la route car chacun est invité à rester chez soi. En nous approchant de la capitale, nous voici sur une autoroute avec un traffic de plus en plus intense. On traverse le Pont des Amériques, qui passe au dessus du canal, pour arriver à Panama City et donc en Amérique du sud ! Etrange mais vrai ! On profite de 3 jours en ville pour voir les écluses de Miraflores, découvrir le Casco Viejo (vieille ville), mettre à jour notre blog et site et souffler tout simplement.

P1090657___27

Pique-nique devant un supermercado.

P1090743___2

La traversée du Pont des Amériques.

P1090671___29

A Panama, il pleut...

P1090744___3

Les buildings qui poussent comme des champignons...

P1090765___4

...face aux ruines du quartier de Casco Viejo.

P1090768___5

P1090742___1

Les bateaux qui patientent pour traverser le canal.

P1090684___6

Passage des écluses de Miraflores. Porte-container guidé par les locomotives.

P1090720___7

Déjà 2 voies... et une 3ème en construction !

P1090736___8

A bientot pour la suite de nos aventures !

Posté par appeldairtandem à 19:09 - - Commentaires [4]
07 mai 2010

Au Panama !

Ca y est, nous avons repris le velo il y a un peu plus d'une semaine et apres 3 semaines de pause... super difficile de reprendre surtout en quittant San José et donc en commencant par les montagnes, avec des pneus pas tres bien gonflés, beaucoup de trafic puisque de nombreux camions roulaient vers Puerto Limon, et sous une averse de fou ! bref, 1ère journée, vraiment hard ! Heureusement, on a vite rejoint la côte caraïbe et la route s'est applanie. On a eu plaisir à découvrir les petits villages peuplés de jamaicains sur la côte, l'ambiance y est tout autre et les plages sont sublimes ! On s'est balladés dans le parc national de Cahuita, on a été pêcher avec des locaux mais rapidement, on est rentrés car Clarisse a mal vécu la mer houleuse... Emeric n'a même pas eu le temps d'attraper un petit poisson !

Après les cafeyiers dans la région de San José, on a roulé parmi les plantations de bananes étendues sur des milliers d'hectares. Et à nouveau, plein de camions pour les transporter... On a ainsi rejoint la frontière du Panama et nous voici à présent à Bocas del Toro, un archipel d'îles magnifiques sur la mer des Caraïbes. Toujours cette ambiance jamaïcaine... On a un petit hôtel qui donne sur la mer. Du ponton, on saute directement dans l'eau bleue turquoise ! On en a tant rêvé, c'est fou de se dire qu'on y est !!! Hier, on a été exploré ces petites îles et découvrir les fonds marins si colorés !

Cet aprem, on reprend le ferry pour le continent et demain matin, on se remet en route, direction Panama City. On prévoit une dizaine de jours et les 2 premiers s'annoncent costauds car on doit traverser la cordillière pour rejoindre la côte Pacifique... Nous appréhendons un peu les 2200m de denivelés qui nous attendent et qu'on doit gravir sur la journée !

Donc ca y est, à nouveau dans le rythme du vélo qui n'est pas si facile de reprendre... On est a nouveau épuisés le soir, sales, avec des fringues qui puent en 2 secondes, des fringues arrachées en plus depuis qu'elles sont passées dans une machine a laver pourrie ! bref, c'est sûr, on jette tout en rentrant ! ;-) Et puis, on est tout sourire sur les photos, mais sachez qu'on craque parfois tellement les côtes sont pentues... Bref, on se donne à fond !

Mais on est fiers de nos journées, de ces kilomètres roulés, de ces côtes bravées. Et surtout, on apprecie toujours autant croiser et rencontrer tant de monde sur les routes ! Ici, au Panama, les petits sont tout sourire en nous voyant, c est trop chou !

Voilà pour les nouvelles ! Bon week-end à tous et à très vite !

maison_merrie

Calme et confort chez Merrie, à San José !

merrie_et_ashley

Delicieuse glace avec Merrie et Ashley - sa fille.

decthlon

Tiens, on connait cette boutique...

depart_san_jose

velo_pluie

Sous la pluie, on est trempés jusqu'aux os !

cafe

Les plantations de café.

turialba

Le volcan Turrialba.

accident

Oups, un camion a foiré son virage. Embouteillage sur cette petite route de montagne.

champ_banane

Production intense de bananes...

camion_banane

... et en route vers les supermarchés du monde entier !

coco_sur_la_route

Petite coco bien fraîche et bébé banane.

emeric_hamac

Sur la côte Caraïbes, un rythme à la cool qui nous plait bien !

peche

Pêche matinale...

diner_poisson

...et petit poisson pêché et cuisiné par notre ami !

punta_cahuita_1

punta_cahuita_2

Ayant atteint la pointe de Cahuita après une belle ballade...

carnet_dans_bar

biere_a_2

Journal de bord suivi d'une bière au bar reggae du coin.

frontiere_panama

Passage de la frontière Costa Rica - Panama.

velo_regard

En attendant le ferry pour les îles, Patrick fait des envieux.

bateau

En route !

bateau_pirogue

iles

Et voici l'archipel de Bocas del Toro !

masion_coloree

Petite maison typique..

decoupe_ananas

Ananas avec Paulette, notre machette.

eau_transparente

ponton

tuba

On est comme des poissons dans l'eau !

Posté par appeldairtandem à 20:25 - - Commentaires [5]

27 avril 2010

Exploration du Costa Rica !

Salut à tous,

Déjà 20 jours que nous ne vous avons pas donné de nouvelles ! Et pour cause, nous ne nous sommes pas posés une seconde ! Nous avons plutôt exploré le Costa Rica de fond en comble !!! En voici le récit...

Poursuivant notre descente de la péninsule de Nicoya en tandem, nous avons fait une rencontre exceptionnelle ... Une famille américaine installée au Costa Rica depuis plus de 40 ans qui nous a accueillis pendant 3 jours chez elle ! Nous avons eu le plaisir de rencontrer Nat et son père qui travaillent tous deux dans une énorme finca (ranch) et Merrie, la mère artiste peintre qui vit la plupart du temps à San José. Heureux de nous poser, nous avons pleinement profité de leur très jolie maison et de sa situation au bord de la plage de Manzanillo !

P1080270___1

Sur la plage de Manzanillo, juste avant de rencontrer Nat...

P1080274___2

Trop heureux !!!

P1080292___3

Superbe maison au bord de l'eau ! Vous apercevez nos oreillers à la fenêtre... Imaginez la vue de notre lit !

P1080307___4

A la finca (au ranch), où nous assistons au comptage des bêtes !

P1080332___5

Délicieux dîner avec Nat et Merrie !

Ayant la chance de rencontrer une famille de confiance, nous avons laissé notre vélo chez eux afin d'aller retrouver Guillaume, un ami qui nous rejoignait de France pour découvrir le Costa Rica. Après d'agréables retrouvailles à l'arrivée du ferry sur la péninsule de Nicoya, nous nous sommes dirigés tous les 3 vers Montezuma, une très jolie plage tout au sud de cette péninsule. Les vacances commencent par un peu de détente... ! 

P1030406___6

A Montezuma, sans le vélo mais avec Guillaume !

P1080373___7

P1080208___8

Quelques premiers animaux tellement facile à apercevoir...

P1080376___9

Initiation à l'ogive pour Guillaume...

P1030412___11

Petit déjeuner sur la terrasse de notre hôtel où nous retrouvons également Antoine (cyclo-voyageur rencontré au Nicaragua).

P1080393___10

Après 2 jours de plage, nous nous mettons en route pour les hautes terres centrales. Nous commencons par Monteverde, une région humide, connue pour ses forêts denses et ses multiples oiseaux. Une ballade dans la réserve Santa Elena nous permet de profiter de tous les sons métalliques de ses oiseaux exotiques... mais nous ne verrons aucun animal, excepté 3 chenilles et quelques colibris ! Grande frustration... Heureusement, la forêt est belle en soit et mérite le détour ! Nous décidons ensuite de partir rapidement vers Arenal pour voir ce fameux volcan en activité et connu pour ses projections de laves rouges qui s'observent dans la nuit. Malheureusement, le volcan est perdu dans les nuages, la ville est américanisée comme jamais, on y passe donc une nuit et on s'enfuit rapidos en choisissant à présent d'éviter les endroits trop touristiques !

P1080403___12

Arrivés à Monteverde, à l'abri de la pluie, petit verre de rouge bien agréable !

P1080406___13

P1080412___14

P1080420___15 

P1030416___17

Dans la forêt pluvieuse de Santa Elena, en quête d'animaux...

P1080454___16

Le volcan Arenal, malheureusement caché par les nuages...

Nous voici alors en route pour Tortuguero, un tout petit village sur la côte Caraïbes, accessible par bateau en remontant les canaux. Et là, nous voici au coeur d'une nature exhubérante ! Nous profitons le premier jour de la plage et du superbe coucher de soleil aux couleurs stupéfiantes. Puis le lendemain, lever matinal pour partir en canoë à la découverte des mangroves et de ses animaux... Après avoir manqué de nous faire percutés par une pirogue foncant droit sur nous et ne nous ayant pas vus, nous suivons un petit bras d'eau. Et nous voilà à présent seuls sur une lagune non empruntée par les bateaux à moteur, nous avancons doucement au fil de l'eau, et en silence, nous gardons les yeux grands ouverts... La forêt s'éveille et tous les oiseaux piaillent pour former un concert extraordinaire ! Nous apercevons alors des caïmans, des singes qui évoluent d'arbre en arbre, un caméleon, des tortues d'eau posées sur des troncs d'arbre pour se chauffer au soleil, des toucans, un gigantesque papillon bleu, et des tonnes d'oiseaux dont nous ne connaissons pas le nom ! Heureux d'avoir pu découvrir cette faune extraordinaire, nous quittons Tortuguero avec Florent, un francais que nous venons de rencontrer et qui propose de nous déposer en voiture à San José. On aura passé peu de temps avec lui mais ses histoires nous auront fait mourir de rire, on ne compte plus les fois où nous avons laché une larme ! Merci encore pour l'histoire de l'accouchement de la girafe, véridique car Florent est véto !

P1080459___18

"Meilleurs, meilleurs rappeurs !" (dixit le groupe de rap créé en primaire par Emeric et Guillaume)

P1080463___19

P1080475___20

Sur les mangroves du parc national de Tortuguero (côte Caraïbes).

P1030483___21

P1030490___70

Lever 5h du mat et petit dej devant notre chambre avant d'aller observer la faune en canoë...

P1030502___24

P1030497___22

P1030500___23

En silence, nous glissons sur l'eau et explorons les mangroves !

Les photos d'animaux à Tortuguero sont déjà reparties en France... On vous les montrera plus tard !

P1030508___26

P1030512___27

Nous quittons Tortuguero à bord d'une lancha, avec Florent que nous venons de rencontrer.

P1080649___25

Petite coco bien fraîche sur la route pour la capitale... Emeric tient à la main Paulette, notre nouvelle machette qui nous promet de délicieux fruits !

Une fois à San José, nous enchainons sur un bus direction la péninsule d'Osa, au sud ouest du pays. Après 7h de bus et 1h de bateau, nous atteignons le paradis de la baie de Drake ! Nous posons alors notre tente dans le jardin d'un hôtel et à deux pas de la plage ! Un pur délice exceptées les nuits horribles à ne pas dormir tant il fait chaud ! Epuisés après ces 2 nuits passées sous la tente, nous optons pour un petit hôtel en surplomb qui offre une vue exceptionnelle sur la baie. Nous profitons de ce petit village paisible, de sa plage magnifique puis nous partons en expédition ! D'abord à pied pour remonter un sentier côtier qui nous mène à la plage de San Jocesito. Les paysages sont splendides, entre les petites criques sauvages et la forêt qui regorge d'animaux... Nous croisons des singes, dont certains à tête blanche qui montrent les dents et veulent nous attaquer. Nous partons vite fait ! Le lendemain, nous partons en bateau faire du snorkeling au large de l'île del Caño. Chanceux, nous verrons pleins de poissons, des requins, tortues, raies manta, étoiles de mer, et au loin des poissons volants et des dauphins ! Nous terminons ce séjour par une ballade à cheval. Remontant une rivière, nous profitons pleinement de la nature. Nous poursuivons quelques mètres à pied pour atteindre une cascade où nous prenons plaisir à nous baigner.
   

P1030591___36

P1030664___38

La baie de Drake.

P1080702___28

Aras rouges haut perchés dans un arbre du jardin de l'hôtel.

P1080777___30

P1030572___31

Quel plaisir de se poser pour bouquiner ! Encore MERCI Guillaume pour tous les livres que tu nous a apportés !

P1080794___32

P1080828___35

Promenade le long du sentier côtier, entre forêt et plage.

P1080817___34

P1080752___29

P1080801___33

Quelques animaux parmi tous ceux que nous voyons...

P1080842___37

Après 2 nuits sous la tente, nous optons pour un petit hôtel avec vue superbe sur la baie de Drake.

P1080852___40

Près de l'île del Caño, snorkeling pour explorer les fonds marins...

P1030739___41

P1080846___39

Au loin, un dauphin qui saute... Promis, c'en est un !

P1080960___43

P1030756___45

Ballade à cheval magnifique ! Nous remontons la rivière jusqu'à...

P1080948___42

...une superbe cascade...

P1080950___57

...où nous apercevons une grenouille !

Il est temps de quitter la péninsule d'Osa pour rejoindre San Gerardo de Rivas, village perdu dans les montagnes au centre sud du pays et d'où nous commencerons l'ascension du Chirripo. Nous enchaînons bateau puis bus et arrivons au poste des gardes forestiers pour confirmer notre nuit au refuge d'altitude pour le lendemain. Le grand jour est arrivé, lever 4h30, nous nous mettons en route pour le Chirripo. Point culminant du Costa Rica, ce sommet s'élève à 3820m d'altitude et nous commencons la rando à 1320m... 2500m de dénivelé et 21km nous attendent donc ! Nous grimpons à travers la forêt d'abord puis sur des chemins plus désertiques, notamment du à incendie datant de 1992. Avec peu de souffle du a l altitude, nous avons un peu de mal et avancons lentement... Arrivés à 3400m et après 10h30 de marche, nous sommes heureux  d'apercevoir le refuge où nous passerons la nuit. Il fait ultra froid, la douche est glaciale, nous dinons rapidement et à 19h45, au lit ! Il s'agit d'être en forme pour le lendemain... A 2h30 du mat, lever difficile mais nous rêvons du sommet où nous allons bientôt admirer le lever du soleil et la vue sur les 2 oceans... Nous partons donc dans la nuit, en silence, toujours en file indienne et éclairés par nos lampes frontales. D'un seul coup, les étoiles disparaissent derrière un vaste brouillard, nous appréhendons la suite ! La fin de l'ascension est escalade, nous souffrons du froid et de la dureté de cette épreuve qui n'en finit plus !  Enfin perchés à 3820m, il est 5h30. Nous ne profitons d'aucune vue. Décus et gelés, nous redescendons vite fait... Enfin, on essaye de faire au plus vite ! Parce qu'après 8km de descente, un mal de genoux intense pour Clarisse  nous ralentit... Nous sommes épuisés, nous en avons plein les jambes, cette randonnée n'en finit plus ! Arrivés au village et après 23h de rando  au total sur 2jours, nous savourons une bière bien fraîche avant un dîner bien copieux !!! Pour finir, le lendemain, c'est courbatures comme jamais auparavant. Une aventure epuisante mais excellente dont on gardera des souvenirs inoubliables !

P1080989___44

Attendant le départ du bus pour se mettre en route vers les montagnes...

P1030769___49

Il est 6h du mat, voici seulement l'entrée du sentier pour le Chirripo.

P1080997___46

2500m de dénivelé à grimper !

P1090005___48

P1090001___47

Pause pique nique puis sieste. On se prépare mentalement pour la suite...

P1090016___50

Arrivés au refuge d'altitude, on retrouve le sourire !

P1090021___51

Petite soupe pour nous réchauffer...

P1090027___52

La dernière montée est rude et les nuages bien présents !

P1090034___53

La tête dans les nuages, nous ne profitons d'aucune vue... Et pourtant, on espérait voir le lever du soleil et les océans Atlantique et Pacifique... Nous sommes tout de même fiers d'avoir atteint le sommet !

P1090038___54

A ma Bonne-Maman qui aimait tant marcher et qui va énormément me manquer ! (Clarisse)

P1030796___55

Redescente interminable...

Retour à San José, quelques emplettes souvenirs, une bonne dernière fiesta, puis c'est déjà le départ de Guillaume pour la France. S'achève alors un véritable marathon... Nous avons passé 2 semaines excellentes à bourlinguer non stop ! Nous sommes litteralement épuisés mais heureux de cette belle aventure ! Bon courage Guigui pour la reprise !

P1030811___56

Dernier Gallo Pinto (petit dej traditionnel) à San José avant le départ de Guillaume.

A présent, nous sommes toujours à San José où nous venons de rencontrer des initiatives pour notre projet Appel d'Air. Nous sommes heureux de retrouver Merrie chez qui nous logeons depuis 2 jours. Nous venons également de retrouver Patrick, que Nat a déposé à San José lors d'un de ses déplacements. Sortant d'un magasin de vélo, nous l'avons récupéré tout beau, tout neuf ! Et demain, c'est reparti ! En route pour la côte Caraïbes, direction le Panama !

Posté par appeldairtandem à 20:09 - - Commentaires [7]
06 avril 2010

Quel bonheur de rencontrer d'autres cyclovoyageurs !

Voici la suite de nos aventures au Nicaragua et le début de celles au Costa Rica !

De Granada, nous avons donc pris un bateau pour rejoindre l'île d'Ometepe. Nous y rencontrons Antoine, un francais qui voyage à vélo du Mexique à l'Argentine. Nous sympathisons tout de suite et avons grand plaisir à partager notre séjour sur l'île avec lui. Quel plaisir d'échanger sur nos expériences respectives à vélo, les routes similaires que nous avons empruntées, les rencontres et les galères... !

Nous passons 2 jours à explorer l'île à vélo ! Nous ne cessons de comtempler les 2 volcans qui l'habitent et nous prenons plaisir à rouler sur les pistes qui bordent le lac. Un vrai petit paradis sur terre !

Nous pensions qu'en cette semaine sainte (avec vacances scolaires et jeudi - vendredi fériés), il y aurait un monde de fou sur l'île. Mais depuis quelques temps, l'un des volcans fume et beaucoup de vacanciers préfèrent annuler leur séjour sur l'île. Un des locaux nous rassure sur le fait que ces petites erruptions permettent de laisser échapper la pression et d'éviter ainsi toute catastrophe.

Après cet agréable séjour, nous quittons l'île et poursuivons notre route vers le Costa Rica. Dès la frontière, le paysage change, la végétation est plus abondante et les dénivelés plus conséquents. La nature semble exhubérante... chaque jour, nous voyons plein d'animaux : des iguanes, oiseaux super colorés, singes hurleurs, bernards l'hermite... Et ce n'est que le début !

A chaque frontière, on change notre peu d'argent auprès d'un changeur dans la rue... Mais cette fois ci, il nous reste un peu plus que d'habitude alors nous espèrons trouver un meilleur taux de change a la banque de la ville suivante. A 20km de la frontière, nous réalisons qu'en ce jeudi saint la banque est fermée... alors Emeric fait le tour de la ville pour changer nos cordobas en colones et finalement retourne à la frontière... Un aller-retour en bus qui décalle notre départ. La journée sous le soleil brulant est alors bien difficile !

Nous rencontrons plus loin Chris, un américain guide de chasse et de rafting en Alaska ,qui voyage à vélo du Mexique au Costa Rica. Nous poursuivons notre route avec lui pendant 3 jours en longeant la côte pacifique, direction le sud de la péninsule de Nicoya... On se mélange un peu les pinceaux entre l'anglais et l'espagnol mais on passe un super moment avec lui, entre les étapes sur la piste et les bains dans l'océan pour finir nos journées et détendre nos muscles !

Etant très touristique, le Costa Rica nous apparaît comme bien plus cher. Heureusement, il y a pas mal de camping alors on ressort notre vieille tente coco !

A présent, nous voici de nouveau à 2... mais nous espérons bien d'autres rencontres et surtout, nous attendons avec impatience l'arrivée de Guillaume, un ami d'enfance d'Emeric, qui nous rejoint pour découvrir le Costa Rica. Bisous à tous et la suite au prochain numéro !


P1070899___1

Enregistrement des bagages pour la traversée vers Ometepe. A gauche, Patrick qui fait la connaissance de "La Tortue" (nom du vélo d'Antoine).

P1070908___2

Sur le quai, avant une traversée de 4h.

DSC05290___3

Pique-nique avec Antoine.

P1070926___4

L'île d'Ometepe et San Cristobal, l'un de ses 2 volcans.

P1080071___5

Patrick sur la piste...

P1070953___6

Ojo del Agua, superbe piscine naturelle dont les vertues sont censées nous faire rajeunir de 20ans...

DSC05358___7

Cool d'être à la plage... Une solution pour nos horribles traces de bronzage ?

P1080004___8

Sur la piste, Antoine a crevé. Emeric l'aide a réparé la pauvre petite tortue.

DSC05422___9

Dans le jardin d'un hôtel, voici un lieu idéal pour camper et se régaler de la vue !

P1080082___10

Exploration de l'île...

DSC05569___11

Nous quittons Ometepe puis Antoine (que nous espérons revoir très prochainement) et roulons vers le Costa Rica !

P1080142___12

Rencontre de Chris et Lucas, 2 cyclovoyageurs, américain et argentin.

P1080143__13

Nous profitons de la machette de Chris pour découper de délicieux fruits...

P1080171___14

Voici enfin les plages sauvages du Costa Rica...

P1080197___15

Dîner à la lampe frontale... au menu et pour changer : des pastas !

P1080206___16

Rangement du campement après une nuit sous la tente, au bord de l'océan !

P1080233___17

Quelle surprise d'apprendre que Chris adore jouer à l'ogive ! Il transporte son frisbee d'Alaska sur son vélo depuis 2 mois... et l'offre à Emeric !

Posté par appeldairtandem à 04:35 - - Commentaires [7]
28 mars 2010

Repos au Nicaragua après 3000 km en tandem !

Une petite pensée du Nicaragua où nous sommes depuis plus d'une semaine...

Après le passage de la frontière, nous avons traversé de grandes prairies verdoyantes et contourné un majestueux volcan qui surplombait la plaine pour atteindre la ville de Leon en 2 jours. Enfin une pause bien méritée après 11 jours de vélo non-stop. Nous nous sommes trouvés un petit hôtel bien confortable et bien difficile à quitter, ce qui explique notre séjour de 3 jours à Leon... Piscine, hamacs, maison de style colonial, chambre propre... pour une fois, rien à dire sur l´hôtel ! Ou presque... car nous avons eu la visite de souris dans notre chambre !

Nous avons donc soufflé et profité de ces 3 jours pour découvrir cette jolie ville, nous reposer et avancer sur notre site et notre blog (car mine de rien, ca nous demande de longues heures sur l'ordi). Au Nicaragua, nous retrouvons également le plaisir de nous ballader le soir, de sortir boire un verre et diner ailleurs qu'à l'hôtel. Contrairement au Salvador, ce pays est considéré comme étant le plus sûr d'Amérique centrale.

Puis nous avons repris la route pour Managua. 1ère capitale visitée lors de notre voyage et malheureusement peu convaincante... Nous avions décidé d'y passer une journée pour visiter entre autre le centre historique. Mais celui ci se révèle être totalement désert ! Après un tremblement de terre en 1972, cette partie de la ville a été abandonnée. Alors nous avancons rapidement entre ces monuments, traversons de grandes places sans personne, un climat vraiment étrange et une atmosphère peu rassurante... Nous reprenons un taxi pour rejoindre un coin de la ville plus animé. Et oui, à Managua, impossible de bouger sans prendre un taxi ! On nous le conseille fortement même pour faire 1km. Une femme profite d'ailleurs de notre course pour monter avec nous et nous sommes surpris de voir qu'elle ne fait que 200m. C'est dire l'insécurité dans cette capitale... Il n'y a donc rien à faire en toute liberté et sans dépenser d'argent ! Alors nous nous retrouvons dans un centre commercial pour déjeuner et nous faire un ciné...

Ravis de quitter Managua, nous passons les 3000 km effectués en tandem et roulons our Granada, ville coloniale sur le bord du lac Nicaragua. Et nous sommes heureux d'y retrouver les charmes d'une ville coloniale avec de belles maisons en bois, un centre historique animé et la tranquilité loin de la capitale ! Posés dans un petit hôtel sans piscine cette fois ci mais tout aussi confortable et surtout doté d'une cuisine, nous sommes contents de pouvoir nous préparer de délicieuses salades. Il fait une chaleur écrasante et très humide, nous dégoulinons 24h/24...

Nous prévoyons d'y rester tout le week-end puis de partir lundi pour l'île d'Ometepe, au coeur de ce grand lac Nicaragua.

P1070623___1

Les plaines du Nicaragua.

P1070633___2

Le volcan San Cristobal, 1745m d'altitude.

P1070663___3

La cathédrale la plus importante d'Amérique centrale.

P1070673___4

Autre exemple d'architecture à Leon. 

P1070679___5

Fin de journée à Leon.

P1070657___6

Au Nicaragua, les rocking chairs sont présents dans toutes les maisons et parfois même devant...

P1070691___7

Fin de marché, rangement des stands.

P1070694___8

P1070706___9

Notre hôtel à Leon, difficile à quitter...

P1070708___10

A défaut de n'avoir aucune photo de Managua (ayant laissé l'appareil en sécurité à l'hôtel), voici le lac Managua qui borde la capitale.

P1070716___11

Heureux d'être à Granada !

P1070763___12

P1070766___13

P1070742___14

Granada, dite "la grande Sultane", charmante ville coloniale...

P1070732___15

A notre tour d'essayer les rocking chairs !

P1070750___16

A nouveau chez le barbier... Pas des plus tendres, ce dernier rase Emeric d'un peu trop près !

P1070752___17

Délicieuses salades dans notre nouveau petit havre de paix !

Posté par appeldairtandem à 00:50 - - Commentaires [5]
21 mars 2010

Du Guatemala au Nicaragua ....que de route !

Bonjour à tous, vous l’attendiez tous et bien voilà des nouvelles d’Appel d’Air.

Nous mettons un terme à ce long silence de 11 jours pendant lesquels nous avons roulé non-stop pour atteindre le Nicaragua. Au final, ca fait 800 km et on est bien contents de pouvoir souffler un peu.

Depuis notre dernier article du 7 mars, il s’est passé pas mal de choses. Tout d’abord nous avons fait une longue étape dans la ville d’Antigua au Guatemala. En effet nous avons été recus par Jacques et Annie, des connaissances de Clarisse suite à son travail aux Ateliers du Voyage.

Jacques et Annie sont installés au Guatemala depuis une vingtaine d’année où ils excercent des activités de receptif de tourisme et de restaurateur.

la FranceOriginaires de Toulouse, ils nous ont fair rever avec un coin du Sud de la France en plein milieu du Guatemala. Nous avons été litteralement chouchoutés pendant 5 jours et nous avons eu le plus grand mal à les quitter. 

Nous avons aussi bien sympathisé avec leur fils Philippe ou plutot “Bruce” et son grand pote Anthony dit le “Toucan”.

Au programme de ces 5 jours : balade à cheval avec Jacques sur les flans du volcan de Agua, balade dans la ville avec Anthony, discussions avec Annie sur la vie au Guaté et bien sûr, apéros et excellents repas à leur restaurant “Las Antorchas”. Merci encore Bruce !

Nous avons aussi suivi une procession. En effet, les villages et les habitants se preparent pour la semaine sainte avant Pâques, très importante dans toute l’Amérique Centrale et du Sud.

On a pu vivre aussi une experience particulière avec la visite de l’église de San Simon ou plutot “Machimon”, culte un peu bizarre entre catholiscisme et croyances Mayas. Un peu déconcertant avec des rites mélés d’alcool, d’offrandes et de sorcelerie.

Ce séjour a Antigua nous a aussi permi d’avancer sur notre projet car nous avons rencontré deux initiatives : des fours à économies d’énergie et l’installation de barrage et la production d’hydroélectricité.

Le projet des fours est geré par Jacques Dallies et vous verrez le reportage dans la prochaine newsletter.

Les barrages sont réalisés par Negro, avec qui nous avons passé une excellente journée ainsi qu’avec sa femme Marie Paule. Tous les deux sont venus de Guatemala City pour échanger avec nous. Encore merci pour cet excellent moment.

Après avoir rever pendant 5 jours nous avons repris la route et Jacques nous à d’ailleurs accompagnés pendant quelques kilomètres...

Bon on vous le dis, Antigua est magique et le découvrir avec des toulousains qui rêvent de manger des chicons, c’est canon. He oui, de quoi rêvent des expats ??? et bien de chicons....y a un business à créer les ch'tis.

Bon et maintenant la route ..............et bien oui nous avons fait les routiers pendant 11 jours.

Au programme fin du Guatemala, traversée du Salvador et du Honduras pour arriver au Nicaragua.

Après Antigua, nous avons commencé notre descente vers le pacifique. En effet, après deux mois de montagnes, nous avions envie de routes plates et de voir la mer.

Et bien tout cela était au RDV avec un invité en plus, le soleil brulant ...et oui il fait plus de 35 degrés et les nuages sont rares. Nous sommes en trans du réveil au coucher, incroyable par endroit c’est intenable avec le vent brulant et le bitume qui renvoit la chaleur.

Nous filtrons sans arrêt et nous sommes sur un rythme de 5 litres par personne et par jour. Nous avons aussi augmenté la consommation de sodas en canettes car recyclables... car notre eau est bouillante, jamais vu ca.... prête pour se faire un thé.

Une des raisons pour lesquelles nous avons accélèrer la cadence, c’est le climat un peu particulier au Salvador. On nous avait mis en garde sur la violence dans le pays à cause des gangs « Maras », et bien nous avons pu observer ce que la peur peut engendrer. La journée, rien de perceptible, mais dès 17h les commerces ferment et les rues deviennent désertes de chez désertes. En gros, il ne fait pas bon sortir quand il fait noir donc on se trouve un hotel rapidemment on fait les courses et on attend sagement le lendemain matin.

Ce climat de peur rend les contacts plus difficiles car tout le monde est un peu craintif et observe l’autre. Nous avons eu très peu d’échanges dans ce pays.

Pour la petite histoire nous avons eu un vol de lunettes de soleil un peu particulier........Un soir, dans un hotel nous sommes les seuls clients avec une certaine Rachel. Pas de personnels de l’hotel....

Nous discutons, elle nous raconte qu’elle est policière et enquête sur les Maras de la ville. Elle est un peu bizarre et fait des allers retour entre sa chambre et la cuisine ou nous dejeunons. Elle profite d’un moment où je ne suis pas là pour glisser un papier à Clarisse pour lui demander 25 dollars.... Refus direct de notre part et méfiance encore plus importante. Elle nous dit partir de nuit pour aller voir sa mère malade.

Le lendemain, on se reveille et on fait les sacs, surprise j’ai plus de lunettes de soleil..........

Nos soupsons se tournent vers la fameuse Rachel, en effet je l’ai surpris au seuil de notre porte hier soir, elle s’est glissée derrière moi soit disant pour mettre de l’insecticide dans notre chambre...trop sympa .....

On la reveille et en 2 minutes elle sort les lunettes de sa valise comme par hasard...elle est belle la police...

Bref double vigilance maintenant, on peut pas lacher les affaires de vue et encore moins aller aux toilettes sans fermer la porte...

Hormis cette histoire, le Salvador est bien pour ses plages du pacifique, un peu chaud en mars et peu interessant au niveau culturel. Chose un peu étrange, la monnaie est le dollar et au niveau des hotels il a le pire et le meilleur pour des prix incohérents...

Nous avons ensuite fait une petite incursion au Honduras car le pays au niveau du pacifique n’est pas plus large que 150km. Et bien on peut simplement vous dire que le climat est beaucoup plus détendu et nous avons eu des contacts plus construits avec la population. On s’est même faits offrir des bananes par une petite mamy trop sympa.

Le truc marrant c’est aussi les enfants, dans tous les villages que nous traversons, nous entendons des « Gringos, Gringos », les gamins sautent dans tous les sens et se marrent à la vue du tandem... Ils accourent de nulle part pour venir sur le bord de la route avec un grand sourire, c’est canon.

Voila pour les dernières news, maintenant on se repose à Leon et on vous raconte tout cela bientot !

antigua_1

Antigua coincée entre les volcans.

antigua_2

Des couleurs et des rues pavées comme à lille ...

antigua_5

Une éruption pour le petit dejeuner, la classe ...

antigua_3

Les processions en préparation de la semaine sainte.

antigua_4

Les petits aussi font leur boulot.

antigua_6

Plus impressionant encore les grandes processions qui durent toute la journée.

antigua_7

Chacun prend son tour pour porter le fardeau.

antigua_13

Arrivée en fanfare sur la grand place le soir.

antigua_11

Rien à dire : magnifique.

antigua_9

Nos toulousains: Annie, Jacques, Anthony et Philippe

antigua_12

Le toucan, Bruce et Erick M

negro

Avec Negro, Annie et Marie-Paule pour un excellent jus.

antigua_10

Ah "Las Antorchas", Bouducon que c'était bon !

CIMG1143

Jacques dans le ranch, la classe !

CIMG1131

Balade canon au pied du volcan de Agua.

four

L'initiative des fours avec Jacques Dallies.

antigua_8

Le culte de Machimon.

Salvador_1

Enfin la mer avec les plages du Salvador.

Salvador_2

Et oui on pompe, y fait bien soif au Salvador !

Salvador_3

Repos avant la chasse aux cafards , beurk...

Salvador_5

Barbier local, 25 centimes la barbe.

Salvador_4

Et on pompe de nouveau...

Posté par appeldairtandem à 02:20 - - Commentaires [5]
07 mars 2010

Le lac Atitlan, pour le plaisir des yeux mais pas des cyclistes !

Après Quetzaltenango, nous avons repris la route pour le lac Atitlan ! Nous attendions cette étape avec impatience... et nous n´avons pas été décus !

Nous avions prévu une journée pour nous rendre à San Pedro La Laguna, sur le bord du lac. 80 bornes environ. Après un début de route bien grimpant, nous retrouvons de délicieuses odeurs de pins... et atteignons l´Alaska ! Beaucoup de locaux nous parlent de ce sommet redouté car il correspond au lieu le plus froid de tout le Guatemala. Et en effet, à 3000 m d´altitude, nous nous retrouvons sur une crete, perdus dans les nuages chargés d´humidité. Il y fait un froid glacial et nous ne voyons rien... avec cette réelle impression de Grand Nord, nous comprenons pourquoi ce nom de sommet !

A présent, la route doit descendre jusqu´au lac, qui lui se situe à 1500m d´altitude ! Et nous voilà plus que gatés  par ces descentes ultra pentues... Avec le poids de notre chargement, Emeric se doit de freiner de facon continue jusqu´à ce que... le pneu explose ! La jante est brulante et la chambre a air a un trou de plus de 5cm de long... Pour la première fois depuis le départ, nous réparons notre tandem sur le bord de la route.

La pente est toujours aussi abrupte, nous avons du mal à gonfler  notre nouveau pneu au maximum, alors pour réduire le poids total de notre monture, Clarisse poursuit à pied. Le temps passe, la nuit est sur le point de tomber et il se met à pleuvoir !!! Trempés et épuisés, nous décidons de nous arreter au prochain village. Nous passerons la nuit dans un petit hotel de Santa Clara.

Le lendemain, après un check-up complet de Patrick (pour rappel, c´est notre tandem), nous repartons avec une nouvelle longue descente à pied pour Clarisse qui lui vaudra de bonnes courbatures. Et peu après avoir regonflé notre pneu au max, voici que nous crevons... Ras le bol général ! Heureusement, nous sommes à l´entrée du village de San Pedro. Emeric trouve un magasin qui nous change le tour de roue tellement fondu par la chaleur qu´en se refroidissant, une aspérité s´est formée et a provoqué cette crevaison.

Nous nous posons alors dans ce charmant petit village de San Pedro et profitons pleinement de la vue sur le lac, du calme, de la tranquilité des habitants et des nombreuses rencontres que nous y ferons. Notamment, Jo et Louis, un couple québequois-francais exceptionnel avec qui nous partagerons de très bons moments. La vie y est si agréable que nous décidons de prolonger notre séjour de 2 jours... D´autant plus que nous entendons parler d´un projet surprenant d´écoles voisines construites en bouteilles de plastique. Alors nous prendrons le temps d´aller rencontrer un des responsables (plus d´information sur notre site www.appeldair.org).

Après 3 jours, nous traversons le lac en lancha (petit bateau à moteur) pour rejoindre Panajachel. Cette ville, également au bord du lac, est bien plus touristique, ce qui nous décoit. En  revanche nous rencontrons deux voyageurs à vélo, Adam et Steve. Americain et Canadien, ils se rendent au Costa Rica. Sympas, on passe la soirée avec eux et on fera un bout de route ensemble le lendemain.

Nous nous mettons donc en route pour Antigua. Les pentes au bord du lac nous effraient toujours un peu... et nous avions raison de nous inquiéter. En 8km, nous avons 500m de dénivelé à grimper. Après 4km à peiner, notamment avec Emeric sans force car malade la veille (il a sauté le diner, erreur fatale avant ce type d étape), nous craquons et faisons du stop pour la première fois. Un pick-up s´arrete immediatement et nous avance de 4km. Puis, nous rejoignons rapidement la panamericaine et c´est reparti pour notre rythme habituel.

En 2 jours, nous arrivons à Antigua... Nous y sommes encore jusque lundi matin. Suite au prochain numéro !

P1070091___1

La route grimpe, nous retrouvons les pins qui nous rappellent tant les vacances en France.

P1070093___2

Réparation de notre pneu explosé.

P1070111___3

Exemple de pente abrupte...

P1070112___4

Emeric descend seul sur le tandem.

P1070124___5

Réparation de la nouvelle crevaison en compagnie de petits amis...

P1070130___6

Jo et Louis, une rencontre inoubliable...

P1070152___7

P1070181___9

P1070249___8

Le lac Atitlan, pure merveille !!!

P1070299___10

Traversée du lac en lancha.

P1070313___11

A bord du pick-up pour notre 1er auto-stop.

P1070322___12

Adam et Steve, avec qui nous ferons un bout de route.

Posté par appeldairtandem à 01:30 - - Commentaires [15]